Coaching, inspiration, intelligence, méditation, minceur et forme

Garder une vie de merde et faire de la méditation ne sert à rien…

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.
Podcast

Garder une vie de merde et faire de la méditation de temps en temps, ça ne marche pas.

Rester dans un travail qui t’épuise et ajouter une heure de massage entre 18h et 19h le vendredi, ça ne marche pas.

Rester dans des relations nocives et s’offrir un petit moment de qualité une fois par mois, ça ne résoud rien.

Dans le fond tu le sais.

Je vois des gens qui essaient quand même, parce que c’est moins coûteux que de s’attaquer au problème de fond. Moins effrayant.

Et le malaise persiste.

Je n’ai rien contre la méditation, au contraire, c’est une pratique formidable !

Mais pour vivre vraiment mieux, il va falloir avoir le courage de percer l’abcès, opérer, enlever l’épine du pied….tu m’as comprise !

Intégrer le – dans le système. 

Apprendre à retrancher ce qui te bouffe (ulcères et autres) ou qui te gonfle (tu remarqueras que les personnes en surpoids disent souvent qu’on les gonfle, ce n’est pas un hasard).

Arrêter, changer, c’est souvent un saut dans le vide.

Cela fait peur, c’est bien compréhensible. 

Pourtant c’est la seule voie viable.

Si tu as le courage d’entamer un processus de libération, il va falloir apprendre à vivre autrement.

Peut-être commencer par t’y préparer. Mentalement, financièrement, socialement, logistiquement etc. Ne négliger aucun aspect. Cela peut prendre du temps.

Je sais qu’on vit dans un monde qui essaie de nous vendre un produit magique ou un service miracle pour chaque problème.

Je sais que c’est le réflexe, acheter, ajouter. Souvent des moyens d’évitement, des distractions…

Je sais que c’est souvent bien plus facile.

On se dit, et on dit aux autres, qu’on est actif, qu’on fait quelque chose. On sauve la face et sa conscience.

Mais si la flèche ne vise pas la cible, à quoi bon ?

Exemple : Greg mange et boit trop de cochonneries et ça le rend malade. Tu crois qu’aller faire du sport une fois par semaine en salle va résoudre quelque chose ?

Tu es sûr que s’abonner à cette salle (à laquelle il cessera sûrement vite d’aller), à ce programme (qu’il ne suivra qu’au début) ou que sais-je va résoudre quelque chose ?

Soyons clair, je suis pro-activité physique à fond ! Mais là, le sport est utilisé comme une excuse pour ne pas arrêter ce qui le détruit à petit feu.

Miser sur sa volonté dans le futur alors qu’il n’a pas le courage d’arrêter, aujourd’hui, tu crois que c’est une stratégie viable ?

Tu connais la réponse.

Tu le vois bien que c’est à côté du sujet, que c’est un évitement, une distraction, un pas de côté, une esquive du sujet…

Et de manière générale, avec un petit peu d’honnêteté, tu les vois toutes ces fausses solutions ; au moins chez les autres.

Chez soi, c’est moins évident. La peur de perdre des choses et de se confronter peut nous aveugler.

Je t’invite à observer toutes ces situations dans lesquelles il faudrait retirer des choses et où les gens en ajoutent.

Et si tu le souhaites, à regarder cela chez toi.

Au-delà des stratégies d’évitement, tu trouveras peut-être un véritable chemin de libération ✨

Prends-soin de toi,

Libère-toi de ce réflexe d’ajout et apprend à retirer ce qui doit l’être.

Nathalie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s