Actu

Depuis 2012, cette méthode est proposée à la maternité pour accompagner les femmes enceintes

Lien vers l’article original (La montagne) ici – 08/12/2017

Depuis 2012, cette méthode est proposée à la maternité pour accompagner les femmes enceintes

Assise confortablement dans un fauteuil dans le bureau de la sage-femme, Magali Chevin, enceinte de sept mois, est en pleine séance d’hypnose. « Cela me fait beaucoup de bien », assure la future maman d’un petit garçon. © photo pierre bouchet

Pour accompagner et apaiser les futures mamans, la maternité de Tulle propose des séances d’hypnose. Avec un succès grandissant.

Tranquillement assise dans un fauteuil, Magali Chevin, le ventre arrondi par sept mois de grossesse a les yeux fermés. Face à elle, Béatrice Goursat, sage-femme à la maternité, a des mots doux et positifs. Il est 9 heures lundi matin, Magali débute sa deuxième séance d’hypnose. La sage-femme entraîne doucement son inconscient sur une plage, les pieds s’enfonçant dans le sable… « Le silence y est rassurant, apaisant, sentez la douce température sur votre corps… », l’invite-t-elle.

La future maman a choisi l’hypnose pour l’accompagner dans sa fin de grossesse. « Chaque future maman reçoit en début de grossesse, un livret d’accueil dans lequel sont énumérées les méthodes d’accompagnement proposées à la maternité, indique Béatrice Goursat. Nous avons les cours de préparation à l’accouchement, mais aussi le yoga, l’acupuncture et l’hypnose. »

Que des phrases positives

Cette méthode douce développée depuis 2012 à la maternité (*) a de plus en plus d’adeptes parmi les futures mamans tullistes, au point que les séances ont été multipliées ces dernières années. « Au début, je faisais une matinée par mois, se souvient la sage-femme formée à l’hypnose. Puis je suis passée à une matinée par semaine. À partir de janvier, je ferai deux journées par semaine, il y a une vraie demande. »

Car les futures mamans sont à la recherche de bien-être pendant la grossesse. « Avant d’être enceinte, je faisais beaucoup de sport, explique la future maman. L’hypnose m’aide à compenser. Je suis aussi inquiète, je me pose des questions notamment sur le mode de garde. Depuis que j’ai commencé l’hypnose, je suis plus tranquille. Quand je sors d’une séance, c’est comme si j’avais passé une bonne nuit, mon visage est apaisé. »

Dans la voix de Béatrice Goursat, que des images et des phrases positives pour que la femme enceinte se sente en sécurité, se détende, s’apaise… Les yeux toujours fermés, Magali Chevin a doucement déplacé sa main sur son ventre qu’elle caresse délicatement. L’hypnose a fait son effet apaisant..

(*) La maternité est le seul service du centre hospitalier à utiliser l’hypnose.

Estelle Bardelot

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s