Ethique

En matière d’hypnothérapie, en cabinet ou sur Internet, il est capital d’avoir une solide éthique.

Au début de chaque séance, je place systématiquement des balises, des sécurités qui vous permettront de sortir immédiatement de transe si vous êtes interrompus et qui vous permettront également de mettre de côté des suggestions qui ne vous conviendraient pas.

cropped-highspeed-photography-1004250_1920.jpg

Je travaille très peu avec les souvenirs des patients. En effet chacun a vécu, un jour ou l’autre, des événements plus ou moins traumatiques. Il serait fâcheux et contre-productif de les réactiver sans le vouloir. L’objectif est que chacun passe un bon moment. C’est pourquoi je préfère raconter des histoires, décrire des lieux, des situations nouvelles, et laisser les souvenirs là où ils sont.

Enfin, je reconnais parfaitement les limites de l’hypnose enregistrée, qui ne peut pas se substituer à une séance en cabinet dans un certain nombre de cas de figure ou à une consultation chez un médecin/psychologue/psychiatre.

Publicités